Les codes d’aéroports

À chaque fois que vous voyagez, vous voyez ce code à trois lettres indiqué sur votre étiquette de bagages. Voici quelques détails:

Ce code est déterminé par l’Association internationale du transport aérien (AITA ou IATA) et administré par son siège à Montréal pour identifier les aéroports à travers le monde. Au début, les villes qui avaient déjà un identifiant ont ajouté un X lorsque leur identifiant se limitait à deux lettres. Ainsi, Los Angeles s’est retrouvé avec le code LAX. Pour ce qui est des autres, en fonction des combinaisons disponibles, le tout a débuté par les trois premières lettres du nom de la ville (ex: Sydney est devenue SYD). Avec le temps et l’absence de possibilité aussi simple, certaines, que ce soit pour la non disponibilité du code ou en raison du nombre d’aéroports sur leur sol, ont décidé ou ont dû aller de l’avant avec des codes en fonction du nom de l’aéroport. Ainsi, Paris se retrouve avec CDG pour son aéroport Charles-de-Gaulle, un parmi d’autres.

Quelques exemples de codes :

MONTRÉAL : YUL (Pierre E. Trudeau Intl) (YMQ étant le code de la ville et YUL le code d’aéroport puisqu’il existe d’autres aéroports dans la région).

NEW YORK : NYC (métropolitain), JFK (JFK Intl), LGA (LaGuardia), …

LONDRES (Heatrow) : LHR

MADRID : MAD

MIAMI : MIA

DUBAI : DXB

PARIS : CDG (Charles-de-Gaulle intl)

BEYROUTH: BEY

SINGAPOR : SIN

RIO DE JANEIRO : RIO

BUENOS AIRES : BUE

CASABLANCA : CAS, CMN

SYDNEY : SYD

MILAN : MIL

Pour la liste complète par recherche de nom, cliquez ici pour suivre le lien de la IATA.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.